[actu & humeur GT 5] La polémique autour de Gran Turismo 5

Posté le 25 nov 2010 dans actu, gt5, ps3 | 1 commentaire

Par Benjamin

Gran Turismo 5, entre bonheur et déception.

C’était presque certain, GT 5 sera parmi ces jeux vidéo que l’on aime détester. Une trop longue attente, et l’espoir de voir apparaître la simulation ultime nous a fait oublier que nul ni rien n’est parfait. Gran Turismo 5 n’échappe pas à la règle mais en paye le prix fort. Retour sur un lancement qui a suscité bien des désillusions.

Pour commencer je vais mettre les points sur les i et affirmer haut et fort que le jeu Polyphony Digital est un grand jeu. Un titre qui doit sa réputation grâce à la vision d’un passionné, son concepteur : Kazunori Yamauchi. On attendait donc depuis bien des lustres cette sortie.

On attendait de voir apparaître enfin des dégâts, nous avons une ébauche de dégâts. On attendait aussi une IA de pointe, nous avons des robots qui filent sur un rail. On attendait les vues intérieures,  20 % des autos qui en son pourvues. Ces trois points essentiels sur lesquels avait fortement communiqué Sony étaient donc les atouts et les nouveautés majeures de ce nouveau volet. Les retards consécutifs justifiaient ce lourd travail et les fans de la série rongeaient leur frein en attendant le jeu ultime, la référence incontournable que serait, à n’en pas douter, GT 5 !  Ce ne sera pas tout fait le cas.

Gran Turismo 5 sur les Champs Elysées


Déception, effet immédiat, un peu de rancœur et d’amertume, voilà ce qu’ont ressenti la majorité des gamers. Pourtant, et tous les fanatiques de course auto (sur PlayStation 3) le savent, GT 5 est un bon jeu, un très bon jeu qui demande du temps et se découvre au fur et à mesure.

Chacun se rappelle de ses débuts, des Sunday Cup et des vieilles Toyota Supra qu’il faut tuner pour enfin, avancer. Puis l’ascension vers les sommités de la course auto, l’achat déraisonné de voitures de sport, vos photos, vos plus belles courses, un coup de vidange, et j’en passe. Gt 5 c’est ça, un must du genre qui se vit sur la longueur, une sorte de RPG pour pilote de course et un gameplay unique, subtil et délicat.

Gran Turismo 5 c’est aussi des circuits mythiques que chacun connaît, des tracés de prédilection avec ici un virage délicat et là le meilleur endroit pour doubler. Gran Turismo 5 c’est des heures de jeux, le pied au plancher et les yeux qui picotent de fatigue.

Gran Turismo 5 enfin dispo ! Vos impressions :

View Results

Loading ... Loading ...

5 sera comme ses prédécesseurs. Il faut juste avaler cette horrible pilule en forme de désillusion et se concentrer sur ce qui reste, un contenu hors du commun et un gameplay qui ne demande qu’à donner des émotions. Soyez indulgents, la foudre est tombée, la colère est passée et maintenant que l’on sait qui est vraiment GT 5, ne gardons que le meilleur.

Gentlemen, START your engine !

Un Commentaire

  1. « Un rpg pour pilote de course » qui se vit sur la durée ==> on est exactement d’accord,merci pour ça, pour moi c’est un excellent jeu et je l’adore. Mais certes décevant par rapport aux annonces Tape à L’oeil de SOny pendant 5 ans.

Add Comment Register



Commentez cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>